La motion de blâme qu’il a présentée avec indignation contre Steven Obeegadoo n’est qu’un carton jaune, précise Paul Bérenger. Toutefois, si l’ancien ministre mauve entend maintenir ses critiques contre le parti et en débattre au comité central du MMM, il devra en «assumer la responsabilité». C’est l’avertissement que lance le leader du MMM à celui avec qui il confie ne pas avoir eu de tête à tête depuis un bon moment.

Commentant l’affaire Gaiqui, le chef du MMM a trouvé que cet épisode est honteux pour le pays. Il se dit également choqué d’apprendre qu’aucun officier de police n’a été suspendu suite au traitement accordé à ce suspect dans une affaire de braquage.