Paul Bérenger estime que le MSM est « mêlé » au scandale AgustaWestland qui secoue l’Inde depuis plus de deux ans. Pour le leader des mauves, la Financial Services Commission ne peut se contenter de révoquer Shakil Fakeermahamod de son poste de directeur et de Money Laundering Reporting Officer de la société ML Administrators.

Bérenger estime que celui-ci ne doit bénéficier d’aucune « protection». Affirmant que des poursuites au criminel doivent être intentées contre celui qui est présenté, dans une vidéo d’India Today, comme un maillon important dans une affaire de corruption d’un haut gradé militaire indien à hauteur de 20 millions d’euros, soit Rs 800 millions.

Si Pravind Jugnauth admet que Shakil Fakeermahamod est membre du MSM, il affirme que celui-ci a été peu actif au sein des instances du parti. Le ministre des Finances affirme toutefois que toute personne mise en cause dans cette affaire devra répondre de ses actes si une enquête est diligentée. Pravind Jugnauth assure également qu’« aucune ficelle ne sera tirée » pour influer l’enquête.