Le leader du MMM estime que le MSM n’a pas su tenir les principales promesses faites par l’Alliance Lepep lors de son élection, il y a trois ans. Il en veut notamment pour preuve l’arrivée d’un nouvel opérateur dans le secteur des paris, alors que le parti de Pravind Jugnauth visait la fin de la «mantalite zougader». Pour Paul Bérenger, il est donc nécessaire de porter à nouveau le MMM au pouvoir pour redresser la situation.

Prenant la parole au congrès de son parti, à La Source, ce vendredi 1er décembre, Nita Juddoo a renvoyé dos à dos les candidats du Parti travailliste, du PMSD et du Reform Party, estimant que leurs partis ont tous soutenu des dérives alors qu’ils faisaient partie du gouvernement.