Pour le leader du MMM, directement ou conjointement, le ministre des Finances doit assumer les conséquences d’une série de dossiers qu’il estime mal gérés par le gouvernement. Parmi, l’attribution à Petredec du contrat d’attribution en gaz du pays. Une « magouille » s’offusque Paul Bérenger. Avant de critiquer sévèrement la proximité des Jugnauths avec l’un des promoteurs du projet de raffinerie flottante à Albion. Une installation, qui juge Bérenger, a pour but d’utiliser Maurice comme cobaye et dont les promoteurs se targuent d’avoir un « champion and leader» au gouvernement. [Téléchargez le document de présentation ici]

Le leader du MMM a également rappelé « l’arrogance » avec laquelle Pravind Jugnauth avait répondu à ses questions sur Apollo Bramwell. Avant de promettre que le ministre devra assumer l’entière responsabilité pour la gestion de cette affaire sur laquelle, le leader de l’opposition dit vouloir faire la lumière.

Paul Bérenger a également lancé un appel «solennel» à Sir Anerood Jugnauth ce samedi 22 octobre. Selon le chef de l’opposition, il est encore temps pour le Premier ministre de terminer sa carrière dans l’honneur en rappelant le pays aux urnes afin de déterminer si Pravind Jugnauth a un soutien populaire pour diriger le pays.