C’est au nom de l’opposition que Paul Bérenger a réclamé ce samedi une réduction des prix du carburant ainsi que de l’électricité. Selon le leader du MMM, au lieu de répercuter la baisse de 50 % du prix du carburant à l’international aux consommateurs, la STC est en train de réaliser « un énorme profit de plus de 3 milliards ».

Dans le secteur de l’énergie, c’est la chute du prix du charbon qui conduit Bérenger à demander au gouvernement de mettre en œuvre le mécanisme prévu dans les contrats d’achat d’énergie liant l’Etat aux Independant Power Producers (IPP). En effet, l’Etat peut demander une baisse du prix de l’électricité acheté si, par exemple, le coût du combustible utilisé par l’IPP chute. Or, précise Bérenger un certain nombre de producteurs privés d’électricité du pays utilisent le charbon comme combustible.

Si la commission sur l’économie du MMM s’était déjà prononcée sur la déclaration de politique générale du Premier ministre sur l’économie de samedi dernier, Paul Bérenger a affirmé que ce discours ne sera pas suivi de résultats. Car, estime le leader de l’opposition, la performance économique annoncée par Sir Anerood Jugnauth est bâtie sur des « chiffres plus que farfelus ».