Les membres du Conseil de l’ordre des avocats disent unanimement que tout amendement à la Constitution ne doit être voté qu’après un débat approfondi ainsi que des consultations avec les « stakeholders », notamment les membres du barreau. Réunis ce vendredi 16 décembre, les membres du Bar Council suggèrent fortement au gouvernement de ne pas « rush » le vote sur le projet de Prosecution Commission. C’est d’ailleurs le souhait qui a été transmis à l’Attorney General dans une correspondance.

Membre de plein droit du Bar Council, Ravi Yerrigadoo n’a pas assisté à la réunion de ce vendredi étant pris par les travaux du Conseil des ministres. Si le Bar Council n’est pas en présence du projet de loi, il souhaite toutefois déjà être en présence d’un exemplaire du texte avant la réunion de lundi. En effet, les avocats membres du Mauritius Bar Association se réunissent pour débattre du projet d’amendement constitutionnel. Cette réunion a été appelée à la requête de plusieurs membres du barreau.