Le Conseil des ministres a avalisé le choix. Mekraj Baldowa et Anooj Ramsurrun deviennent respectivement directeur général et directeur général adjoint de la radiotélévision nationale. Si leur nomination a été entérinée, la date de leur entrée en fonction officielle demeure à être confirmée. Le contrat du directeur général actuel, Amoordalingum Pather, prend fin dans une dizaine de jours.

Baldowa et Ramsurrun ne sont pas étrangers à la Mauritius Broadcasting Corporation. Le nouveau directeur général a été le président du conseil d’administration de l’institution alors que son adjoint était, jusqu’ici le responsable du département graphique. Occupé jusqu’ici par Baldowa, la fonction de prédisent du conseil d’administration de la MBC est dorénavant occupée par Beejhaye Ramdenee.

A Moka, certains employés se disent « sceptiques » face à ce changement de direction, qu’ils n’estiment pas nécessaire à ce stade. Les dettes de la MBC ayant été épongées à plus de 75%, « la situation des employés reste la même » déplore-t-on à Moka. En rappelant que  les recommandations du Pay Research Bureau n’ont toujours pas été appliquées.

Parmi les journalistes, on se lamente du fait que la rédaction et la production sont en mode autopilote. Aucune décision stratégique à leur sujet n’ayant été prise par le conseil d’administration jusqu’ici. Ce qui fait dire aux plus cyniques à la MBC que ce changement ressemble finalement à ce qu’il s’est déjà passé à l’Independent Broadcasting Authority. Soit un jeu de chaise musicale entre présidence du conseil d’administration et direction générale. Une valse que les employés de la MBC jugent « peu rassurante».