Il s’en est sorti avec une réprimande et une discussion franche avec le Premier ministre. Mekraj Baldowa avoue que le black-out de la radiotélévision nationale sur les incidents de la La Butte et de Barkly, vendredi dernier, est «inacceptable». A ce titre, concède-t-il, Pravind Jugnauth a eu raison de durcir la ligne.

Toutefois, explique le directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation, le Premier ministre lui a renouvelé son soutien à l’issue de leur rencontre. De même, il affirme avoir eu une discussion avec le président du conseil d’administration de la MBC lors de laquelle ce dernier l’a également assuré de son soutien.

Baldowa entend mettre en place un nouveau protocole afin de s’assurer que tous les événements importants de l’actualité soit couverts. Il assure d’ailleurs avoir déjà eu des premières discussions avec une partie du staff de la corporation à ce sujet.