Le ministère du Tourisme redouble d’efforts pour tenter d’inverser les mauvais résultats quant à l’arrivée des Chinois durant les six premiers mois de l’année. Ils ont été 33 823 à fouler le sol mauricien entre janvier et juin, comparé aux 39 101 durant la même période l’an dernier. Une réunion de haut niveau est prévue ce jeudi avec une délégation chinoise pour discuter des modalités d’une série de road-shows afin de mieux promouvoir la destination mauricienne dans l’empire du Milieu, même si la clientèle visée ne dispose pas d’autant de jours de vacances que les Européens.

Maurice a mis les petits plats dans les grands pour attirer les touristes chinois depuis ces dernières années en prévision d’une baisse sur les marchés traditionnels à cause des effets de la crise économique mondiale. Malheureusement, les arrivées de la Chine ne cessent de baisser depuis de 2015 où un pic de 89 584 avait été atteint. Cela équivalait à une hausse de 41,4%, les chiffres de 2014 étant de 63 365 touristes.

La progression a débuté en 2014, une hausse de 51,2% ayant été notée par rapport aux 41 913 arrivées de 2013 et 20 885 en 2012. Depuis, 2016, la tendance s’est inversée : 79 374 comparées à 72 951 en 2017 (-8,1%). Il y a quatre ans, l’hôtel du gouvernement prévoyait 100 000 arrivées et l’ancien ministre des Finances Xavier-Luc Duval avait justifié la décision de mettre cinq vols directs sur la Chine. Il avait également exhorté les hôteliers mauriciens, longtemps habitués aux Européens, dont une majorité de Français, à s’adapter à cette « nouvelle » clientèle.

Des ateliers de travail réunissant les professionnels du secteur se sont succédé autour du Pr Wolfgang Georg Arlt, expert en tourisme chinois et représentant de l’Organisation mondiale du tourisme pour expliquer la différence entre le voyageur chinois de l’Africain, l’Indien, voire l’Européen. Il avait souligné que le Chinois voyage pour épater ses compatriotes, entend vivre des expériences rapidement, d’où les vols directs vers les mégapoles chinoises. Le tapis rouge avait aussi été déroulé pour les artistes, cinéastes, écrivains et journalistes pour vanter la destination Maurice alors que des mariages ont été célébrés en simultané.