Nouveau coup dur pour la firme japonaise. Après Toyota, Nissan, Honda et Daihatsu, c’est au tour de constructeurs automobiles américains d’ordonner le rappel de leurs véhicules équipés d’airbags de la marque Takata. Celle-ci est le deuxième leader mondial dans ce secteur. Dans une annonce faite ce mardi 20 mai, l’équipementier a indiqué que le rappel concerne quelque 33,8 millions de véhicules, soit l’équivalent du parc automobile français, selon L’Usine nouvelle.

Takata s’est ainsi conformé à un consent order de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) auquel la compagnie s’était jusqu’ici opposée. Indiquant qu’il coopère avec le gouvernement US, l’équipementier ne reconnaît toutefois pas que ces produits sont défectueux.

Or, c’est à cause d’un défaut dans des airbags – côté passager et côté conducteur – fabriqués dans les années 2000, qu’est lancé ce rappel massif. Qui ne concerne pas que les Etats-Unis. Les coussins de sécurité en question contiennent un composé qui pose un sérieux danger. Dans un environnement trop humide, il peut exploser et projeter des éclats de métal et de plastique à l’intérieur de l’habitacle. Six personnes sont décédées, quatre aux USA et une en Malaisie, et une centaine blessées en raison de ce défaut.

(La suite de l’article plus bas, après les images)

View post on imgur.com

Images du site USA Today

Depuis 2008, 33 millions de véhicules sont retournés au garage, la majorité aux Etats-Unis. Le constructeur le plus touché est Honda, qui est aussi actionnaire de Takata, avec 19,6 millions de véhicules. Honda et Daihatsu ont annoncé, la semaine dernière, le rappel d’environ 5 millions de véhicules à travers le monde. Tandis que Toyota et Nissan feront de même pour 6,5 millions de véhicules. On retrouve aussi, parmi les onze constructeurs affectés par ce défaut : BMW, Chrysler, Mazda, Ford, General Motors et Mitsubishi Motors.

Takata fait l’objet d’une enquête criminelle aux USA. La NHTSA enquête également de son côté, pour situer la responsabilité de Takata mais aussi celle de Honda.

Sources : USA Today, Le Monde, L’Usine nouvelle – Photo : Live Trading News