Follow Us On

Slider

Conduit à Beau-Bassin pour passer la nuit en cellule, Atma Shanto a finalement recouvré la liberté. Des camarades syndicalistes ont réglé les Rs 650 qui lui étaient réclamées comme frais de justice suivant son arrestation et entrepris les démarches pour qu’il puisse regagner son domicile.

S’il se dit soulagé de cette tournure, le syndicaliste Ashok Subron s’interroge cependant sur les circonstances entourant l’arrestation de son camarade. Celle-ci était-elle bien nécessaire ? «Atma Shanto n’est pas un criminel», souligne Subron. La police aurait tout à fait pu boucler son enquête et laisser au Directeur des poursuites publiques décider s’il y a matière à poursuites, estime le syndicaliste. Qui estime une enquête nécessaire.

Atma Shanto est poursuivi pour diffamation suivant ses propos lors d’une manifestation à l’encontre d’un membre de l’Employment Relations Tribunal, le 23 mars. Convoqué pour interrogatoire aujourd’hui, le syndicaliste a été arrêté puis traduit en Cour intermédiaire où une charge provisoire a été logée contre lui. Il a dû signer une reconnaissance de dettes de Rs 10 000 mais a refusé, en signe de protestation, de régler les frais de justice imposés.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Gayan veut éliminer les petits opérateurs, dénoncent les plaisanciers

Leur avenir est en péril. En cause, selon les petits plaisanciers : les nouveaux règlements quant aux points d’embarquement, à l’achat...

Close