Follow Us On

Slider

La Cour suprême d’Italie a tranché. Nandanee Soornack ne pourra pas être extradée vers Maurice. La plus haute instance juridique italienne maintient le jugement de la Cour de Bologne.

La décision est tombée ce lundi 6 février. Au grand soulagement de l’ex-proche de Navin Ramgoolam et de son équipe légale. Nandanee Soornack était présente à l’audience, à Rome, aux côtés de son équipe légale britannique et italienne.

S’ils étaient confiants de l’issue de cette affaire, explique Savina Choolun-Boodhoo, ils ont cependant dû faire face à la complexité de la manière de faire de l’Etat mauricien.

Débouté mi-septembre 2016 par la Cour de Boulogne, celui-ci avait fait appel presque un mois plus tard.

Que compte faire Nandanee Soornack maintenant que la menace d’extradition n’est plus ? La décision lui revient, souligne son avocate.

Savina Choolun-Boodhoo espère néanmoins qu’on laissera désormais sa cliente. Qu’elle puisse s’occuper de sa famille.

L’Etat mauricien devra s’acquitter des frais de justice.

Facebook Comments