Depuis sa prise de fonction en 2015, explique le lord-maire, le jardin de la Compagnie n’accueille plus d’activités politiques. C’est dans ce cadre, poursuit-il, que le parti au papillon s’est vu essuyer un refus.

Ses convictions personnelles et politiques n’ont pas influé sur la décision de la municipalité de Port-Louis de ne pas accorder le jardin de la Compagnie à Rezistans ek Alternativ. Oumar Kholeegan insiste bien sur ce point.

Il vient ainsi clarifier ses propos sur une radio privée, lundi dernier. Affirmant qu’on lui a d’abord demandé les raisons du refus, puis son opinion sur la démarche de ReA.

Rezistans ek Alternativ, ajoute encore Kholeegan, peut soumettre une nouvelle requête pour un lieu différent.

Le parti au papillon conteste la passation de pouvoir entre sir Anerood et Pravind Jugnauth, sur le plan juridique mais aussi en mobilisant la société civile. D’abord à travers la campagne #AretMoulougande, ensuite à travers ce rassemblement finalement interdit et dont le slogan est : « Mo tour koze ».

Devant le refus de la mairie de Port-Louis et ce qu’il estime être une violation de droits fondamentaux, ReA a porté plainte, ce matin, devant l’Equal Opportunities Commission et de la Commission nationale des droits humains.

Interrogé plus tôt, cet après-midi, Pravind Jugnauth, leader du MSM, affirme qu’il n’a pas « interféré » dans cette affaire.