Le gouvernement devrait proposer aux petits planteurs de canne des solutions globales et non à la pièce, à l’instar des Rs 1 500 de compensation avalisée par le Conseil des ministres le 7 décembre. Pour Kreepalloo Sunghoon, du Mouvement Ti Planter Canne, la compensation n’est qu’une mesure palliative.