Navin Ramgoolam veut quitter la scène politique parce qu’il ne peut pas affronter Pravind Jugnauth lors des prochaines élections générales. Constat du Chief Whip du gouvernement après que le leader du Parti travailliste a exprimé son souhait d’être comme un guide politique alors qu’il était à Grand-Bassin, il y a quelques jours. Ramgoolam «pa kapav manz ar Pravind Jugnauth», affirme Hurreeram.

Le chef des rouges, surenchérit Bobby Hurreeram, est intimidé par l’élan autour du Premier ministre et leader du Mouvement socialiste militant. «Quand Navin Ramgoolam a vu le soutien que les Mauriciens accordent à Pravind Jugnauth, il a montré ce que c’est qu’être un ‘darpokna’ [un lâche en hindi, NdlR]», lance Hurreeram.

Le leader du PTr s’était exprimé lors de la cérémonie organisée par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation à l’occasion de la fête Maha Shivaratri. Un rassemblement que le député du Mouvement socialiste militant assimile à «un meeting public».

Contrairement à Navin Ramgoolam, le Premier ministre Pravind Jugnauth n’a tenu aucun discours politique lors de ses multiples sorties au Ganga Talao, se félicite le Chief Whip.

Photo (archives) : Bobby Hurreeram lors d’un des points de presse du MSM.