L’Association des consommateurs de l’île Maurice estime que certains prélèvements appliqués sur les prix de vente de l’essence et du diesel peuvent être enlevés. Certains seraient même «illégaux», à en croire son secrétaire général Jayen Chellum.

L’ACIM a saisi la Cour suprême pour une judicial review du mécanisme des prix des carburants.

L’association poursuit le ministre de l’Industrie, la State Trading Corporation, ainsi que le Petroleum Pricing Committee. Soit toutes les instances impliquées dans le calcul du coût des prix des produits pétroliers.

Entendue ce lundi 8 mai, l’affaire a été renvoyée à lundi prochain.