« Je félicite le nouveau Premier ministre et lui souhaite ainsi qu’à son gouvernement bonne chance ». C’est ainsi que Navin Ramgoolam a commencé sa déclaration à la presse après avoir soumis sa démission au président de la république cet après-midi à la State House, à Réduit.

Si, plus tôt, Paul Bérenger a attribué la lourde défaite de l’alliance PTr-MMM à un « vote sanction » contre le Premier ministre sortant, ce dernier évite de réagir à ces propos. « Je préfère ne pas rentrer dans un blame game », explique Navin Ramgoolam tout en précisant que son bureau politique et lui prendront le temps d’analyser toutes les raisons de la défaite.