Une standing ovation pendant de longues minutes, c’est ainsi que le public d’Anoushka Shankar l’a rappelée sur scène à la fin de sa représentation. La star du sitar et de la world music a puisé de son dernier album, Land of Gold, pour séduire un auditoire éclectique venu découvrir sa musique ce 26 septembre. Si certains des instruments utilisés sont traditionnels, la musicienne intègre toutefois des accents modernes à ses morceaux grace à l’utilisation de pistes synthétisées et de loopers.

Epaulée par Manu Delago (percussions et handpan), de Tom Farmer (contrebasse et claviers) ainsi que de Sanjeev Shankar (shehnai), Anoushka Shankar a traduit en musique les douleurs de l’exil et du déchirement dans sa musique. Tout en se faisant un devoir de terminer son concert avec une note d’espoir avec Dissolving boundaries et Reunion qui évoquent la fin des frontières et le retour des humains vers la paix.

Le concert, qui a eu lieu au Trianon Convention Centre, était organisé par Bao Comm et KPIs Production. La première partie du concert était assurée par Eric Triton.

Actuellement en tournée dans l’océan Indien, Anoushka Shankar se produit à La Réunion les 28 et 29 septembre.