Le Pakistan avait déjà sa jeune héroïne de 16 ans, Malala Yousafzai. Aujourd’hui, le pays honore un jeune héros. Aitzaz Hasan, 15 ans, est décédé lundi en tentant de stopper un kamikaze qui tentait de pénétrer dans son école à Hangu, au nord du Pakistan. L’homme, qui était membre du groupe extrémiste sunnite Lashkar-e-Jhangvi selon Etudiant.lefigaro.fr, avait des explosifs cachés sous l’uniforme de lycéen qu’il avait revêtu pour passer inaperçu. Aitzaz s’est jeté sur lui mais l’homme a eu le temps d’actionner sa veste explosive.

Selon le Dailymail.co.uk, Shakirullah Bangash, porte-parole de la police, a déclaré à l’AFP que le jeune adolescent a intercepté le kamikaze à environ 150 mètres du portail de l’école. D’après les autorités locales citées par Bbc.co.uk, les quelque 2 000 élèves – majoritairement Shiites – présents ce jour-là étaient visés.

Les parents d’Aitzaz disent être fiers du courage dont a fait preuve leur fils. « Mon fils a fait pleurer sa mère mais a empêché des centaines d’autres mères de pleurer la mort de leurs enfants », a souligné le père d’Aitzaz.

Partout à travers le pays, la bravoure du jeune homme est saluée. Nawaz Sharif, Premier ministre pakistanis, a d’ores et déjà recommandé l’adolescent pour le Sitara-e-Shujjat award, mais seul le président peut l’attribuer, rapporte le site de la BBC. Sur Twitter, des milliers d’utilisateurs se servent des hashtags « #onemillionaitzazs » et « #aitzazbraveheart » pour rendre hommage à Aitzaz Hasan.

(Photo : Bbc.co.uk)