C’est devant la justice que la nomination de Youshreen Choomka à la direction de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) est désormais contestée. Axcel Chenney réclame une révision judiciaire de la décision du régulateur. Le responsable multimédia du groupe La Sentinelle a juré un affidavit en ce sens, ce vendredi 17 juin.

Le journaliste avait répondu à l’annonce d’Alentaris le 23 février dernier. L’agence de recrutement lui avait signifié, une semaine plus tard, que sa candidature n’était pas retenue.

Dans son affidavit, Axcel Chenney affirme que l’IBA a fait fi de la loi en ne s’assurant pas que la nomination de son directeur général était une « décision juste, impartiale et rationnelle ». Le responsable multimédia rappelle l’appartenance politique affichée de celle qui était encore, au moment de l’exercice de recrutement, la présidente de l’IBA.

Youshreen Choomka a nié être au courant qu’elle postulait pour le poste de directeur général de l’IBA, l’avis de recrutement n’en faisant pas mention.

« Devant une chairperson qui, à l’issue d’un appel à candidatures, devient directrice de l’institution qu’elle préside selon elle ‘à son insu’, do we stand aside and look? » s’interroge Axcel Chenney.

La nomination de Choomka a été contestée par diverses personnes, dont des candidats malchanceux, auprès de l’Equal Opportunities Commission et de l’Independent Commission against Corruption. Du côté de la première, on fait comprendre que d’autres dossiers sont prioritaires. Tandis que les investigations menées par la Commission anticorruption semblent piétiner.

Photo : Youshreen Choomka (au centre) au côté de Pravind Jugnauth (à dr.), lors de la présentation de nouvelles recrues du MSM, en juin 2014.