Parce que leurs enfants ont fait, sur l’App Store, des achats accidentels ou sans consentement parental, ces clients se verront rembourser. La Federal Trade Commission (FTC) américaine a annoncé, cette semaine, qu’Apple devra débourser au moins 32,5 millions de dollars, et revoir son système de paiement pour garantir plus de sécurité.

La marque à la pomme avait reçu de très nombreuses plaintes (quelque 37 000) pour des achats non autorisés effectués par leurs enfants et adolescents. Il lui est notamment reproché de n’avoir pas informé qu’entrer son mot de passe validait l’achat d’une app. Et, qu’en outre, cela ouvrait une fenêtre de 15 minutes pour des achats illimités « in-app ».

« Ce n’est pas honnête de faire payer les utilisateurs pour des achats qu’ils n’ont pas autorisés », a déclaré Edith Ramirez, PDG de la FTC, au New York Times. Timothy D. Cook, directeur général d’Apple, a expliqué pour sa part que les termes de l’accord à l’amiable correspondaient à ce que la compagnie avait déjà décidé de faire.

Selon le New York Times, Apple a jusqu’au 31 mars pour revoir ses méthodes de facturation.