Du coté du Central Criminal Investigation Department, on estime que la somme d’argent comptée jusqu’ici représente bien moins de 10% de la fortune que contiennent les coffres-forts saisis chez Navin Ramgoolam dans la nuit de vendredi à samedi.

Le sergent Sanjay Nobin a tenu un court point de presse ce dimanche après-midi pour confirmer que l’exercice de comptage des billets trouvés dans les coffres-forts de Navin Ramgoolam a été interrompu vers 17 heures avant de reprendre demain après la comparution de l’ancien Premier ministre en Cour, où il doit payer ses deux cautions de Rs 200 000. Navin Ramgoolam, qui a assisté à l’exercice de comptage et d’examen du contenu des coffres a quitté le CCID peu après 17h.

Le responsable du Police Press Office a confirmé que les enquêteurs ont compté jusqu’ici Rs 15 millions venant des coffres saisis. L’exercice est compliqué et long, car il requiert le comptage et recomptage des billets de Rs 2000, Rs 1000, Rs 500 et des dollars US avant que le numéro de série de chaque billet soit reporté sur un registre. Les billets, une fois comptés, ont été entreposés dans des boites en carton qui sont sous haute surveillance dans les locaux du CCID au Quartier Général de la Police. Des documents, dont la nature exacte n’a pas été révélée, ont également été trouvé dans les coffres-forts et valises.

Sanjay Nobin avait précisé dès hier que la Police, se fiant à des renseignements provenant d’une source fiable, s’attend à trouver plus de Rs 100 millions dans les coffres-forts voire « plusieurs centaines de millions ».

Navin Ramgoolam est sous le coup de deux charges provisoires. L’une pour «conspiracy to commit a wrongful act » et l’autre pour «money laundering » en vertue de la Financial Intelligence and Money Laundering Act. Il est reproché à l’ancien Premier ministre d’avoir demandé à Rakesh Gooljaury de faire une fausse déposition à la police après un vol commis à son bungalow de Rivière Noire. Ramgoolam devra également expliquer la provenance des sommes d’argents trouvées chez lui et dans les objets saisis.