Slider

Follow Us On

Slider

Le projet Safe City inquiète Xavier Duval. Les plus de 4 000 caméras de surveillance déployées par la police sur les routes à travers l’île sont un «danger» pour «notre démocratie et notre façon de vivre», affirme le leader de l’opposition. La raison selon lui ? «Ce projet opérera dans un vide légal complet», ce qui laisse la porte ouverte aux abus, soutient celui qui dirige le Parti mauricien social-démocrate (PMSD)

Il y a, certes, les protections aux données personnelles garanties par la Data Protection Act, récemment amendée. Mais cela ne sera pas applicable au projet Safe City, a avancé Duval lors de sa conférence de presse hebdomadaire, à Astor Court le samedi 25 mai. Le chef des bleus a ainsi des appréhensions quant au stockage des images.

Duval avait abordé ce projet de surveillance lors de la Private Notice Question du mardi 21 mai.

Facebook Comments