Le Brésil a franchi pour la première fois mardi le seuil des 4000 morts de COVID-19 en une seule journée, avec 4195 décès enregistrés en 24 heures, un nouveau record, selon le dernier bilan officiel du ministère de la Santé.

Ce pays de 212 millions d’habitants est le deuxième le plus endeuillé au monde en chiffres absolus, après les États-Unis, avec un total de 336 947 décès.

Le Brésil est aussi au deuxième rang mondial en termes de contaminations, avec 13 100 580 cas confirmés, 86 979 lors des dernières 24 heures.

La pandémie semble totalement hors de contrôle dans le plus grand pays d’Amérique latine, où de funestes records sont battus jour après jour depuis plusieurs semaines.

En seulement six jours, plus de 15 000 décès ont été recensés en ce mois d’avril au Brésil, avec 2757 morts par jour en moyenne.

Les spécialistes craignent une hécatombe encore pire que celle de mars, quand 66 000 vies avaient été fauchées par le virus, près du double de juillet, le pire mois de l’an dernier.

Les hôpitaux sont saturés dans la plupart des régions. À Sao Paulo, la ville la plus peuplée et la capitale économique du pays, des autobus habituellement réservés au transport scolaire ont commencé à être utilisés pour transporter des cadavres.

Les cimetières y sont tellement débordés que des enterrements ont lieu de nuit pour faire face à l’afflux continu de nouveaux corps à inhumer.

source : tvanouvelles.ca

Facebook Comments