Slider

Follow Us On

Slider

 

Robert Malherbe n’est qu’un enfant quand il quitte l’île Maurice au début des années 1970. Son pays natal a pourtant laissé une trace indélébile chez celui dont les talents de peintre sont reconnus en Australie, où sa famille s’est établie. Il revient avec l’exposition «Motherland», une ode au pays natal qui en célèbre les paysages et les gens.

«La peinture a toujours été pour moi un souvenir visuel de nos sensations», a confié le peintre lors du vernissage, le 30 janvier. «Les sept premières années de ma vie à Maurice ont eu un effet permanent sur ma sensibilité artistique», dit-il. Largement autodidacte, Robert Malherbe affectionne la peinture à l’huile et en plein air. La série de tableaux réalisés pour «Motherland» l’a d’ailleurs été in situ, ici même.

Pendant deux semaines, Robert Malherbe s’est imprégné de «couleurs, des formes et du caractère de l’île», travaillant ses sujets alla prima. Soit en superposant et juxtaposant les aplats de couleurs en une seule séance. Cela donne des portraits et paysages saisissants de fraîcheur, dont l’apparente simplicité dénote la maîtrise technique.

Né à l’île Maurice en 1965, Robert Malherbe immigré avec sa famille en Australie à l’âge de sept ans.  Ses talents d’artiste sont reconnus dès le début de sa formation dans un studio d’animation. Il affirme sa capacité à puiser son inspiration dans la vie de tous les jours.

Ses œuvres sont exposés dans les plus grands musées et galeries du monde. Ses tableaux sont visibles à Londres pour la première fois à la fin des années 90. Il expose aussi fréquemment à Sydney, Melbourne et Brisbane depuis 2003, et vit dans l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud.

Habitué des prix, Robert Malherbe est notamment récipiendaire du New South Wales Parliament Plein Air Painting Prize en 2016 et du Manning Art Prize en 2015, de même que finaliste du prestigieux Doug Moran National Portrait Prize et du Wynne Landscape Prize en 2019, ainsi que du prix Archibald (2018).

Sa visite à Maurice s’inscrit dans le cadre des célébrations des liens entre Maurice et l’Australie. Un atelier réunissant des artistes émergents et reconnus de l’île a eu lieu le 26 janvier au jardin de Pamplemousses, suivant une collaboration entre le ministère des Arts et l’association pARTage.

«Motherland» est visible au Caudan Arts Centre, à Port-Louis, jusqu’au 16 février.

Facebook Comments