Slider

Follow Us On

Slider

Un nouveau groupe d’étudiants âgés entre 30 et 70 ans ont été formés en Peace and Interfaith Studies à l’université de Maurice. Après cette formation, plusieurs disent avoir laissé derrière eux les préjugés sur les religions des autres.

Shewraj Hurryram, diplôme à 68 ans, explique que «l’économie et la politique ne résoudront pas nos problèmes». Selon ce retraité, ce sont la paix et la compréhension qui assureront le développement du pays. Véronique Rohan avoue volontiers avoir surmonter les hypocrisies et les peurs du passé. «J’accepte la différence des autres», se rejouit-elle, tout en plaidant pour que ce type d’enseignement soit généralisé au primaire et au secondaire.

Le Conseil des Réligions a organisé, ce 9 décembre, une cérémonie de remise des diplômes.

Facebook Comments