Slider

Follow Us On

Slider

L’article 250 du Code pénal hérité des Britanniques quant à la criminalisation de la sodomie sera revu. C’est qu’avance en tout cas l’Attorney General, Maneesh Gobin, à l’issue d’un forum-débat organisé par la Commission des droits humains et l’Union européenne sur les droits de la communauté LGBT au Hennessy Park Hotel, à Ebène, ce jeudi 13 décembre. 
«Nous devons changer notre regard envers eux, ils sont des humains avant tout», a déclaré Maneesh Gobin en parlant des membres de la communauté LGBT. Il ne précise pas cependant si la loi sera modifiée. Il fait juste mention de la récente décision de la Cour suprême indienne qui a dépénalisé l’homosexualité, disant être intéressé de savoir ce que décidera l’instance locale si jamais un cas similaire est soumis devant elle tout en reconnaissant que la législation mauricienne est «archaïque». 

Facebook Comments