Slider

Follow Us On

Slider

Navin Ramgoolam prévoit une dévaluation rapide de la roupie mauricienne dans le sillage du dernier Budget présenté par Pravind Jugnauth pour l’Alliance Lepep. L’ancien Premier ministre accuse l’actuel titulaire à ce poste d’avoir eu recours à un jeu «irresponsable, inacceptable et dangereux» en manipulant les chiffres de la dette publique.

«Si le secteur touristique, manufacturier et sucrier sont à la baisse, comment est-ce que la dette peut également être en baisse ?», demande le leader du Parti travailliste (PTr) qui a convié la presse ce mardi 11 juin à l’hôtel Hennessy Park, à Ebène. La politique financière du pays, dit-il, met une pression sur la roupie mauricienne et entraînera à coup sûr une dépréciation.

Le budget annoncé par Pravind Jugnauth, affirme Navin Ramgoolam, est «sans vision» et ne s’adresse pas aux problèmes économiques. Il accuse également celui-ci d’avoir mal copié plusieurs mesures qu’il a promis d’entériner si jamais il revient au pouvoir.

Il affirme que les petits planteurs de canne à sucre auraient dû percevoir Rs 2 500 par tonne de canne récoltée au lieu de Rs 25 000 pour les premiers 60 tonnes de sucre. Selon lui, la mélasse et de la bagasse n’ont pas été prises en considération. Il se demande également pourquoi les salariés du secteur privé n’ont pas bénéficié de compensation salariale alors qu’ils représentent 85% de la main d’œuvre.

Facebook Comments