«Après les prochaines élections, Navin Beekarry sera out». C’est un Paul Bérenger très agacé qui s’est exprimé lors de la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement militant mauricien (MMM) ce samedi 19 janvier à Ebène. Il qualifie Navin Beekarry, le directeur de l’Independent Commission Against Corruption  (ICAC) de «pire qu’indécent» quant à sa présence au Conseil privé de la reine lors du procès en appel contre la relaxe du Premier ministre relativement à l’affaire MedPoint.

Le leader des mauves prend l’engagement d’apporter des réformes dans la loi quant à la nomination et révocation du directeur de l’ICAC. Il estime que cet exercice garantira l’indépendance de l’institution comme en 2000 à 2005.

Facebook Comments