Slider

Follow Us On

Slider

«Nous sommes en mesure aujourd’hui de confirmer que le taux de manganèse (MMT) ajouté à l’essence dépasse très largement les minima acceptables», indique un communiqué d’Axess, adressé à ses clients. Selon le concessionnaire de voitures, cet additif augmente la fréquence des cliquetis à bas régime dans les moteurs turbocompressés. «Les dégâts causés par le MMT peuvent être néfastes», ajoute le communiqué signé par le directeur général, Antoine d’Unienville.

Ainsi, la perte de puissance du moteur, les «cliquetis», une consommation du carburant plus élevée, l’affichage de voyant sur le tableau de bord, etc… «ne peut être imputé qu’à la qualité de l’essence», poursuit le concessionnaire dans sa correspondance à ses clients.

S’appuyant sur des test effectué, Axess relève que le taux de MMT se situe à 31mg/l. L’utilisation de cette substance ne peut dépasser les 2mg/l dans les pays Européens.  Le MMT «réduit irréversiblement l’efficacité des systèmes de contrôle des émissions d’échappement», remarque ainsi l’importateur de voitures.

Celui-ci propose à ses clients des prestations pour remplacer divers composants des véhicules ayant été potentiellement affectés par la mauvaise qualité de l’essence. Dans certains cas, ces réparations peuvent frôler les Rs 80 000 selon la marque du véhicule et la sévérité des dégâts.

«Nous vous recommandons de vous adresser à vos fournisseurs d’essence ou aux autorités concernées pour obtenir votre remboursement pour les frais encourus», suggère Axess à ses clients qui vont devoir faire réparer leurs voitures.

Seuls 200 voitures ont été affectées, affirme Yogida Sawmynaden

Réagissant au communiqué du concessionnaire de voiture, Yogida Sawmynaden avertit qu’Axess devra assumer la responsabilité de son communiqué. Une enquête est en cours pour déterminer si la qualité de l’essence est effectivement mauvaise, dit le ministre du Commerce. «Je ne pourrai me prononcer qu’après avoir vu les conclusions du rapport», poursuit-il. Vitol, notre fournisseur de carburants a respecté les critères établis, assure Sawmynaden.

Le Methylcyclopentadienyl Manganese Tricarbonyl (MMT)

Le MMT est utilisé comme additif de carburant depuis les années 1970, ayant remplacé le plomb. Lors de son introduction sur le marché de l’essence sans plomb, le dosage était de 0,125g pour éviter les cliquetis et protéger le moteur du véhicule.

Suite à des critiques sur la qualité des carburant exporté par des entreprises néerlandaises dans les pays d’Afrique de l’ouest, le ministère des Infrastructures des Pays-Bas avait commandité un rapport. Celui-ci, datant de juillet 2018, indiquait que des courtiers Néerlandais ajoutent du manganèse et du benzène à fortes doses dans les cargaisons exportées.

La concentration de manganèse dans les cargaisons exportées oscillait autour de 14-21 mg/l en moyenne. Les plus fortes doses se situant dans la fourchette de 43-65 mg/l. Le rapport avait rappelé que ces substances sont cancérigènes. La fumée dégagée par les pots d’échappement peut terminer dans le sang et avoir des effets néfastes sur la santé, avaient également prévenu les auteurs.

Facebook Comments