Tous ont encore en tête les images de cette folle course-poursuite entre des officiers de l’ICAC et le JCB de Hansley Neptune de Floréal à Résidence Kennedy, le 19 novembre 2018. Il est depuis devenu l’homme le plus recherché par l’ICAC mais aussi, un des Top 10 de l’ADSU. Trois ans après, Hansley Neptune, qui a soufflé ses 40 ans vendredi dernier, continue à jouer au chat et à la souris avec l’ICAC et l’ADSU.

Hansley Neptune, alias Coco, devenu au fil des années un des gros bras du trafic de drogue à Maurice, était recherché depuis près de deux ans avant la course-poursuite du 19 novembre 2018, digne d’un film de la saga Fast and Furious, Depuis, il est resté introuvable. Certains proches interrogés et d’autres personnes incarcérées liées au ‘Clan Neptune’ ont voulu faire croire, début 2020, que Coco avait regagné Madagascar. Mais, les informations recueillies par la Field Intelligence Unit de l’ADSU, qui s’intéresse aussi à ce personnage clé du trafic de drogue local, ne corroboraient pas.

Selon des sources au sein de l’ADSU, entre décembre 2018 et novembre 2021, il y a eu six opérations directement liées à l’arrestation de Hansley Neptune, mais en vain. « L’information reçue était pourtant fiable, mais on ne l’a jamais retrouvé », se désole cette source. C’est surtout la Western Division de l’ADSU qui a le plus travaillé sur ce dossier. Hansley Neptune a mis en place une série de stratégies pour contrecarrer toute intervention de la police, notamment, des « crapos » (Ndlr : ceux qui sont en faction pour alerter un trafiquant en cas d’opération de la police), qui surveillent les alentours à tour de rôle dans les différents endroits où il réside. Il aurait, également, distribué de grosses sommes d’argent à plusieurs habitants de ces régions pour avoir leur soutien au cas où il y aurait des descentes de police, une méthode typique des gros trafiquants.

Motus et bouche cousue
A la Route Bassin où Hansley Neptune a une maison, la plupart des habitants ont refusé d’évoquer le nom « Neptune ». Un de ses voisins a même fait comprendre qu’il ne faut pas fouiner dans cette région au risque d’être en danger. Une personne a, toutefois, confirmé qu’il a déjà vu Hansley Neptune tard dans la soirée sortant de sa maison escorté de trois autres hommes.
A Résidence Kennedy où Hansley Neptune a une autre maison, c’est le même son de cloche. Personne ne parle si ce n’est pour proférer des menaces pour quitter les lieux.
Selon des sources, à chaque fois que Hansley Neptune aurait été aperçu dans ces régions, l’ADSU a monté une opération pour le retrouver mais en vain. Cinq des six opérations montées par la brigade antidrogue ont eu lieu à la Résidence Kennedy. Mais à l’arrivée des limiers, compte tenu des ruelles étroites toujours bloquées par des voitures en stationnement ainsi que la présence de « crapos », Hansley Neptune a tout le loisir de se sauver.
Par ailleurs, la police a déjà été informée de la présence de Hansley Neptune dans une fête privée organisée, le jour même de ses 40 ans à Résidence Kennedy.

Hansley Neptune, petit maillon puis la tête d’un réseau
Il y a plusieurs réseaux de trafic de drogue à Maurice. Parmi les plus connus, ceux de Peroomal Veeren et de Curly Chowrimootoo. Hansley Neptune est soupçonné par l’ICAC et l’ADSU d’avoir été un des pions clés dans les opérations de ces deux réseaux à un certain moment. Il est soupçonné par la suite d’avoir mis en place son propre réseau avec à la clé une part de gâteau beaucoup plus importante.

Que reproche-t-on à Hansley Neptune ?
Lors d’une opération à La Réunion en novembre 2016, de la drogue valant Rs 600 millions avait été saisie. Le suspect arrêté avait balancé le nom de Hansley Neptune comme celui qui aurait financé l’achat d’un hors-bord, pour le transport de la drogue. Cette drogue avait été découverte sur le hors-bord en question. Depuis mars 2017, un mandat d’arrêt avait été émis contre Hansley Neptune par l’ICAC pour blanchiment d’argent, entre autres.

L’ADSU, elle, recherche Hansley Neptune pour ses implications avec Peroomal Veeren et Curly Chowrimootoo. Il est aussi recherché dans le cadre d’un important cas d’importation d’héroïne de 5,6 kilos d’une valeur marchande de plus de Rs 100 millions en mai 2016 pour le compte de Curly Chowrimootoo. Hansley Neptune est aussi recherché pour tentative de meurtre sur des officiers de police dans l’affaire de la course-poursuite en tractopelle qui avait déferlé la chronique en 2018.

Retour sur la course-poursuite
En 2016, Hansley Neptune a échappé à une arrestation par l’ADSU, grâce à une foule hostile à Résidence Kennedy. Ce qui lui a permis de prendre la fuite. L’Intelligence Team de l’ICAC l’avait aperçu à Floréal à bord d’une tractopelle sur un chantier, le 19 novembre 2018, le jour de son anniversaire. S’en est suivie une folle course-poursuite qui a eu lieu entre Floréal et Résidence Kennedy en passant par les régions de Sadally et de Bassin, entre autres. Lors de cette course-poursuite, il avait endommagé la voiture des officiers de l’ADSU.
Lorsqu’il est arrivé à Résidence Kennedy, une voiture avec 5 personnes à bord a coupé la route à la voiture de l’ICAC, permettant ainsi à Hansley Neptune de s’échapper. Les cinq individus armés de sabre ont attaqué les limiers de l’ICAC. Une foule hostile d’une cinquantaine de personnes s’est aussi formée pour empêcher les officiers de l’ICAC de poursuivre Hansley Neptune. Lors de cette altercation, les cinq officiers ont été blessés et quatre ont dû être transportés à l’hôpital Victoria.

Facebook Comments