La rentrée du 2e trimestre se fait dans un contexte où on dénombre de nombreux cas de Covid-19. Ce virus a indéniablement apporté, dans son sillage, une nouvelle normalité et tout un chacun essaie plus ou moins bien de conjuguer avec. A l’image de Sujata, une jeune enseignante du privé que la rédaction d’ION News a interrogée le jeudi 9 septembre, « La pandémie a nui aux enfants non pas parce qu’ils sont tombés malades du virus mais par les décisions des adultes », dit-elle. Cette dernière constate que partout dans le monde, les enfants ont déjà perdu une année d’école, de développement et de vie.
A la question de la vaccination des 12-17 ans, Sujata marque une hésitation et avance qu’« elle pourrait avoir des effets sur eux. Les risques et les avantages de ces vaccins devront être examinés de près. Nous ne devons pas laisser la vie des enfants en suspens dans l’attente de ce qui pourrait arriver ou ne pas arriver ». Pour que les enfants retournent à l’école en toute quiétude, la jeune enseignante préconise plutôt une surveillance stricte de l’utilisation des masques et du désinfectant. « Je soutiens la vaccination des enseignants et je prône la mise en quarantaine des élèves symptomatiques », dit-elle.

Facebook Comments