La séance parlementaire a été houleuse hier, le mardi 4 mai. Le député Shakeel Mohamed a critiqué le démantèlement de l’ex-BAI par le gouvernement et les anciens protagonistes qui étaient responsables du dossier. Le ton est monté à plusieurs reprises. « La verite ar mwa, pa ar twa. To pou poursuiv mwa en deor, ki to pou kav fer plis ki sa. Apar sa ? » Ce sont là les propos de Shakeel Mohamed aux membres du gouvernement, dans un véritable brouhaha. Le speaker de l’Assemblée nationale est alors intervenu pour rétablir l’ordre.

Le député rouge a, par ailleurs condamné la vente des équipements et certains actifs de l’ex-Apollo Bramwell au groupe CIEL pour un montant de Rs 700 millions. Selon lui, ce montant n’a pas été évalué et les Rs 700 M étaient « below market price ». Il a aussi fait remarquer que sur cette transaction, les Rs 700 M n’ont pas été transférées à la NIC mais au Consolidated Fund. Shakeel Mohamed a, dans la foulée, qualifié la gestion du groupe de Dawood Rawat de « disguised nationalisation ».

Facebook Comments