Le parti au papillon s’est enregistré pour participer aux législatives du 7 novembre. S’il n’y a eu aucun incident à ce propos au bureau du Commissaire électoral, le flou demeure quant à l’enregistrement des candidats de Rezistans ek Alternativ (ReA), le 22 octobre prochain. Car la State House a émis un décret, hier, annulant les provisions du mini amendement voté en 2014 qui permettait de ne pas déclarer son appartenance ethnique pour participer aux législatives.

Une situation qui révolte Ashok Subron, de ReA. D’autant plus, dit-il, qu’un des arguments mis en avant en Cour suprême par l’Etat pour invalider la plainte constitutionnelle du parti au papillon était justement l’existence des règlements se rapportant au mini amendement.

Le 22 octobre, les membres de ReA ne révéleront pas leur ethnicité, réaffirme Subron. Si leurs candidatures sont refusées, ce sera un viol de la démocratie, dit-il.

Rezistans ek Alternativ écrira au Chef juge Eddy Balancy, cet après-midi, pour demander son intervention.

Facebook Comments