Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy a fait son discours d’ouverture de la 17e édition de la Conférence économique africaine (CEA) qui se tient du 9 au 11 décembre à Maurice. Renganaden Padayachy a évoqué les impacts négatifs de la pandémie de COVID-19 sur l’économie mauricienne, le pays subissant une contraction de son Produit Intérieur Brut (PIB) de 15 % en 2020. Exprimant une perspective positive de l’économie, il a indiqué qu’en 2022, la croissance du PIB sera de 7,2 % et au-delà de 5 % en 2023, tout en soulignant qu’en 2022, le PIB dépassera la marque historique de Rs 550 milliards et les investissements dépasseront Rs 105 milliards.

Il a souligné l’importance de renforcer la résilience en termes sociaux et infrastructurels face au changement climatique. Renganaden Padayachy a présenté les mesures clés pour une consommation d’énergie renouvelable plus verte, telles qu’elles sont décrites dans le Budget 2022/2023, notamment le paquet de transformation verte visant à augmenter la part de l’approvisionnement en électricité provenant de sources renouvelables locales, qui devrait générer au moins 20 milliards de roupies d’investissements privés et l’accélération de la transition vers les véhicules électriques pour réduire la dépendance aux importations de produits pétroliers et décarboniser le système de transport terrestre avec l’introduction d’un régime de droits d’accise négatifs de 10 % pour l’achat de véhicules électriques par des particuliers jusqu’à un maximum de 200 000 roupies.

Facebook Comments