Au cours des cinq dernières années, quelque Rs 934 millions ont été dépensées par le ministère de la Santé pour l’acquisition des matériels médicaux et pièces de rechange majeures sur le budget révisé de Rs 1 337 millions. Quelque Rs 403 millions, représentant 30% du montant budgété, sont restées inutilisées.
En 2019-2020, le ministère a adopté un nouveau système d’approvisionnement où les demandes des cinq hôpitaux régionaux ont été regroupées et des appels d’offres ont été lancés par catégorie. Cette stratégie n’a pas fonctionné, et aucun des 427 éléments des matériels médicaux (22 types différents) estimés à quelque Rs 208 millions, ont été acquis au cours de cette année. Alors cela a causé un délai considérable pour des traitements importants comme suit :
– au 18 octobre 2020, il y avait un total de 4 820 cas en attente d’une échographie dans les cinq hôpitaux régionaux.
Le 9 janvier 2020, il y avait 3 500 patients en attente des examens tels que l’endoscopie, l’angiographie et la lithotritie. Il a fallu environ six mois pour obtenir de tels tests. Il y a également eu des cas où il y avait de longs retards dans l’obtention des rendez-vous pour d’autres examens. Le retard était attribué à la non-disponibilité de matériels médicaux.
Il y a eu aussi plusieurs plaintes concernant les longs retards dans les horaires de rendez-vous des patients atteints du cancer.

 

Facebook Comments