L’année 2024 a démarré en beauté en Premier League avec un sacré match au sommet entre Liverpool et Newcastle. Leader de Premier League, les Reds ont conforté leur fauteuil.

Ce lundi, on débutait l’année 2024 de fort belle manière du côté de Liverpool avec un choc entre les Reds et Newcastle. Leaders, les ouailles de Jürgen Klopp voulaient profiter de l’occasion pour prendre trois points d’avance sur leur dauphin Aston Villa tout en reléguant Manchester City et Arsenal à cinq unités. De son côté, Newcastle (9ᵉ) voulait reprendre des couleurs après quatre défaites lors de ses cinq derniers matches. Se présentant avec Wataru Endo et Mohamed Salah juste avant leur départ pour la Coupe d’Asie et la Coupe d’Afrique des Nations, les Reds voulaient démarrer fort.

Mettant le pied sur le ballon, l’équipe de Jürgen Klopp multipliait les coups de boutoir sur la cage de Martin Dubravka. Ainsi, Trent Alexander-Arnold (2ᵉ), Darwin Núñez (12ᵉ) et Curtis Jones (12ᵉ) annonçaient la couleur avant que Luis Diaz ne trouve la faille bien décalée par Darwin Núñez (18ᵉ). Finalement, le but du Colombien était refusé pour hors-jeu. Dans la foulée, l’ancien du FC Porto obtenait un penalty suite à une légère faute de Sven Botman, mais son coéquipier Martin Dubravka repoussait alors la frappe de Mohamed Salah (22ᵉ). Liverpool insistait via Darwin Núñez par deux fois (36ᵉ) et Dan Burn crucifiait Anfield … avant d’être signalé hors-jeu (37ᵉ).

Mohamed Salah sur tous les buts

Une sacrée alerte pour les Reds qui trouvaient la barre transversale par l’intermédiaire de Trent Alexander-Arnold (39ᵉ). Une domination sans partage, mais qui ne trouvait pas de réalisme. Finalement, Mohamed Salah parvenait à forcer le verrou au retour des vestiaires en allant conclure suite à une belle remise de Darwin Núñez (1 – 0, 49ᵉ). Galvanisé, Liverpool insistait avec trois nouvelles occasions dans les secondes qui suivaient (52ᵉ, 52ᵉ et 53ᵉ) mais Newcastle parvenait à revenir sur une belle inspiration d’Anthony Gordon qui permettait à Alexander Isak de conclure (1 – 1, 54ᵉ). Se pensant maudit, Liverpool reprenait son siège et Luis Diaz (62ᵉ) puis Darwin Núñez (64ᵉ) restaient en échec.

Finalement, c’est Curtis Jones qui enfilait le costume de héros suite à une bonne combinaison côté gauche entre Curtis Jones et Mohamed Salah (2 – 1, 74ᵉ). Dans la foulée, Cody Gakpo parvenait même à donner de l’air aux siens suite à un centre sublime de Mohamed Salah (3 – 1, 78ᵉ). Mais alors que le plus dur semblait être fait, Sven Botman a égalisé de la tête sur corner (3 – 2, 81ᵉ). Une piqûre de rappel sans grande conséquence puisque Diogo Jota a obtenu ensuite un penalty transformé par l’inévitable Mohamed Salah (4 – 2, 86ᵉ). Avec cette victoire 4 – 2, Liverpool conforte son avance en tête de la Premier League et relègue Aston Villa, son plus proche poursuivant, à trois points.

Source : Foot Mercato

Facebook Comments