Slider

Follow Us On

Slider

Un satellite permettra à Maurice à mieux appréhender les défis du changement climatique et à obtenir des données scientifiques sur notre Zone économique exclusive. C’est en tout cas l’avis du ministre de l’Economie océanique et des Ressources marines Prem Koonjoo qui s’exprimait lors du lancement du projet Global Monitoring for Environment and Security (GMES) & Africa qui est financé par l’Union européenne à hauteur de 1,2 million d’euros. Il émet le souhait que ce satellite soit lancé à Maurice. Ce projet a également obtenu la collaboration du Mauritius Oceanography Institute et de la Commission de l’océan Indien.

Facebook Comments