« Le Chief Technical Officer de Mauritius Telecom a confirmé dans un rapport qu’aucun ‘sniffing’ ou autre équipement n’a été installé par l’équipe dans n’importe quelle ‘landing station’, y compris Baie-Jacotet. » Information rapportée par le Premier ministre (PM) Pravind Jugnauth à l’Assemblée nationale, lors de la séance du Prime Ministers Question Time (PMQT), ce mardi 12 juillet.

Le 21 octobre 2021, le département de sécurité du PMO avait fait parvenir une lettre au CEO de Mauritius Telecom (MT) pour lui demander de fournir des informations sur la South Africa Submarine Landing Station à Baie-Jacotet dans le cadre d’un « Security Survey ». « Des informations sur le site du câble sous-marin, les mesures de sécurité du site, le nombre des personnels et d’autres détails techniques ont été réclamées », a expliqué le Premier ministre. Une deuxième lettre a été envoyée le 22 décembre 2021 car aucune réponse n’a été reçue pour la première lettre. C’est le 24 décembre 2021 que le CEO de MT a fourni les informations demandées par le département de la sécurité.

Selon Pravind Jugnauth, le CEO de MT a été informé le 12 avril 2022 qu’une équipe technique indienne de trois membres effectuera un « survey » à Baie-Jacotet du 13 au 15 avril 2022. Il a été aussi demandé de fournir de l’assistance pendant ce « survey ». Le Premier ministre a même affirmé que le CEO a rencontré le chef de la délégation le 14 avril 2022 pour discuter des aspects techniques du « survey ».

« Le matin du 15 avril, on m’a informé que Mauritius Telecom n’a pas fait les arrangements nécessaires pour l’équipe afin qu’elle puisse avoir accès à la station pour le survey », a révélé le chef du gouvernement. Il a confirmé avoir eu une conversation téléphonique avec Sherry Singh et lui a demandé de faire les arrangements nécessaires. Finalement il a accepté de donner accès à l’équipe. Il a été demandé au Chief Technical Officer de MT d’accompagner l’équipe pour le « survey ».

Pravind Jugnauth a avancé que le Chief Technical Officer de Mauritius Telecom avait accompagné l’équipe à Baie-Jacotet et il était bel et bien présent physiquement sur le site. « Le « survey » a eu lieu le 15 avril 2022 et ce n’est que maintenant que l’ancien CEO de MT fait des accusations infondées en disant qu’on lui a demandé de permettre à une troisième partie d’installer des équipements pour le « sniffing » », a déploré le PM. Et de poursuivre : « Le CEO n’a à aucun moment considéré l’affaire comme une nécessité d’attirer l’attention du Board de MT malgré le fait qu’une demande ait été communiquée à lui en octobre 2021 ».

Facebook Comments