La peur de leur vie ! Les passagers du vol UA328 de la compagnie United Airlines ne verront pas tout de suite Honolulu (Hawai), mais ils auront tout de même un incroyable souvenir à raconter sur leur vol du samedi 20 février, quand, peu après le décollage de l’aéroport de Denver (Colorado) le réacteur droit de leur avion s’est subitement enflammé.

L’appareil, parti en direction de l’Etat d’Hawai au cœur de l’Océan pacifique, a réussi à faire demi-tour et à se poser sans encombre à Denver, et l’incident n’a fait aucun blessé, a assuré la compagnie, précisant que les passagers avaient toutefois pris en charge par des équipes de secours.

L’avion, un Boeing 777-220 qui transportait 241 personnes dont dix membres d’équipage, « a fait demi-tour vers l’aéroport international de Denver où il a atterri sans encombre après avoir subi une panne de son réacteur droit juste après le décollage », a indiqué sur Twitter l’administration fédérale américaine de l’aviation (FAA).

« Je peux honnêtement dire avoir pensé mourir »

Des images prises à l’intérieur de l’avion et diffusées sur les réseaux sociaux montrent le réacteur droit de l’appareil la proie des flammes. « Je peux honnêtement dire avoir pensé mourir, parce que nous avons commencé à perdre de l’altitude juste après l’explosion », a raconté un passager, David Delucia, au journal The Denver Post.

L’incident a également provoqué une chute de débris plus ou moins imposants tout au long du parcours emprunté par l’appareil lorsqu’il a fait demi-tour vers Denver. Un morceau de l’avion en forme de cercle, d’un diamètre équivalent à une porte d’entrée, s’est notamment planté au beau milieu d’un jardin à Broomfield, une banlieue de Denver (Colorado).

Un énorme morceau de l’avion a terminé au beau milieu d’un jardin à Broomfield, une banlieue de Denver (Colorado).

Kirby Clements, propriétaire du jardin où a atterri cet imposant débris de l’avion, a raconté sur CNN une expérience « quelque peu bouleversante ». « Ça a atterri direct sur le toit de mon camion avant de tomber à côté », a-t-il affirmé, ajoutant qu’un autre débris tout aussi imposant avait provoqué un trou de plus de 1,5 m de diamètre dans le toit d’un voisin.

Lire aussi Le Boeing 737 MAX reprend du service dans le ciel européen

Le Monde avec AFP

Facebook Comments