Roshi Bhadain, leader du Reform Party, a servi une mise en demeure à Bobby Hurreeram, ministre des Infrastructures nationales et du développement des communautés pour des propos tenus sur une radio privée concernant l’affaire Britam. Roshi Badhain estime que Bobby Hurreeram a menti et a voulu ternir sa réputation. Sollicité pour une réaction, ce dernier a déclaré qu’il n’a rien reçu pour l’heure. Selon nos sources, la mise en demeure a été servie à une ancienne adresse de Bobby Hurreeram. Dans la mise en demeure, Roshi Bhadain réclame Rs 50 millions de dommages et intérêts, somme qui doit être payée dans un délai d’un mois. Cette mise en demeure a aussi été servie à la radio privée en question, gérée par First Talk Ltd.

Facebook Comments