La facilité de financement de projet permet à Karpowership d’exploiter sa puissance de 235 MW le long des rives de Dakar depuis août 2019. La contribution de la MCB fait partie d’une plus grande facilité de financement de projet syndiqué de 140 millions de dollars pour maintenir la puissance en marche. Le powership contribue à environ 15% de l’approvisionnement en électricité du Sénégal.

Plan Sénégal Emergent, la feuille de route nationale du pays pour l’électrification, affirme l’ambition du gouvernement d’augmenter son taux d’électrification à 100% d’ici 2025. Parallèlement, il souhaite se concentrer sur la réduction des coûts de production d’électricité en réduisant sa dépendance aux combustibles liquides importés et en augmentant l’électricité en donnant l’accès aux zones rurales.

La puissance passera bientôt de l’utilisation du mazout lourd au gaz. Le changement de combustible entraînera une réduction substantielle de la facture de carburant du Sénégal et affectera, espérons-le, le coût de l’électricité, conformément au Plan Sénégal Emergent. Ce serait la première source de production d’électricité du pays alimentée au gaz.

Cette décision est conforme au plan du Sénégal visant à réduire les émissions de carbone, poursuivant l’objectif de développement durable N° 13 de l’ONU sur le changement climatique. Cela renforce également l’ambition du Sénégal de passer au gaz naturel pour la production d’électricité d’ici 2035, réduisant ainsi le facteur d’émission des réseaux nationaux.

La MCB a déclaré qu’elle était fière de contribuer à l’objectif universel d’électrification du Sénégal et à sa transition de la dépendance au mazout lourd au GNL pour la production d’électricité.

Facebook Comments