“La politique énergétique du gouvernement est d’encourager l’utilisation d’énergies renouvelables et propres afin de réduire la dépendance du pays aux énergies fossiles et de diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030”, a déclaré aujourd’hui le ministre de l’Énergie et des Services publics, Joe Lesjongard, à l’occasion du lancement d’un atelier dans le cadre de la Journée mondiale de l’énergie qui s’est tenue au Caudan Arts Centre, à Port-Louis.

À cette occasion, deux nouveaux programmes, à savoir celui de l’énergie renouvelable pour la recharge des véhicules électriques du Central Electricity Board (CEB) et celui des énergies renouvelables pour les entreprises publiques du CEB, ont été lancés.

“Concernant l’accès à l’électricité à Maurice, il est prévu qu’au cours des 30 prochaines années, les technologies de production d’énergies renouvelables seront capables de fournir une énergie fiable et abordable pour répondre aux besoins des utilisateurs du monde entier”, a-t-il déclaré. Il a souligné que plusieurs initiatives sont prises pour opérer cette transition vers une énergie propre.

Parmi les autres projets mis en œuvre pour la production d’énergie solaire, citons une centrale photovoltaïque (PV) flottante à Tamarind Falls et une ferme solaire de 8 MW à Henrietta. En outre, un département dédié aux énergies renouvelables a été créé au sein du CEB et doté des aptitudes et compétences nécessaires pour permettre la réalisation des objectifs en matière d’énergies renouvelables.

Concernant le CEB Renewable Scheme pour la recharge des véhicules électriques, le ministre Lesjongard a souligné que le gouvernement a approuvé la mise en œuvre d’une feuille de route décennale pour encourager l’utilisation des véhicules électriques à Maurice. Il a indiqué qu’on s’attend à ce que le nombre de voitures électriques grimpe à 8 400 d’ici 2025 et à 26 000 d’ici 2030 selon un scénario de croissance moyenne.

Facebook Comments