Les pays et les donateurs privés ont promis mercredi près de 2,4 milliards de dollars au plan de partage des vaccins COVAX, destiné à rendre les vaccins Covid-19 plus accessibles aux personnes des pays les plus pauvres. Les annonces, allant de 2 500 $ de Maurice à des millions de dollars et de doses de pays plus riches, ont eu lieu lors d’un sommet vidéo organisé par le Japon et la GAVI Vaccine Alliance, qui dirige l’installation COVAX aux côtés de l’Organisation mondiale de la santé.

Les fonds permettront à COVAX d’obtenir 1,8 milliard de doses entièrement subventionnées pour la livraison dans les pays à faible revenu en 2021 et au début de 2022, suffisamment pour protéger 30 % des adultes, a déclaré GAVI dans un communiqué. « Nous avons fait un grand pas vers ‘un monde protégé’ », a déclaré José Manuel Barroso, président de GAVI. Les nouveaux fonds ont porté le financement total de COVAX à 9,6 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, dont le gouvernement a promis 800 millions de dollars, a qualifié le résultat de « étape extrêmement importante et significative » vers un accès équitable aux vaccins. Le mécanisme COVAX a distribué 77 millions de doses à 127 pays depuis février, mais a été bloqué par l’Inde qui restreignait les exportations de vaccins dans un contexte d’épidémie majeure.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que son pays donnait 50 millions de dollars australiens (39 millions de dollars) supplémentaires à COVAX. La Fondation Bill et Melinda Gates a annoncé plus tard un engagement de 50 millions de dollars envers COVAX. Le Canada, la Suède, la France et la Suisse ont été parmi d’autres pays à annoncer de nouveaux dons. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, qui a promis 15 millions de doses et 50 millions d’euros (61 millions de dollars), a déclaré : « Ce n’est qu’en donnant l’exemple que nous serons efficaces pour prêcher la solidarité ».

La vice-présidente américaine Kamala Harris a évoqué la contribution de 2 milliards de dollars des États-Unis cette année et les 2 milliards de dollars prévus pour l’année prochaine, mais n’a fait aucune nouvelle annonce. Sur les 1,8 milliard de vaccins administrés dans le monde, seuls 0,4 % l’ont été dans des pays à faible revenu.

Source : devdiscourse

Facebook Comments