L’attorney general n’est pas passé par quatre chemins pour mettre les points sur les i après la polémique de l’expulsion du Slovaque Peter Uricek du pays mercredi dernier. Maneesh Gobin a expliqué lors de la conférence de presse du MSM ce samedi, 30 avril au Sun Trust qu’aucun ordre de la cour n’a été bafoué. Il a déclaré que le Slovaque a été renvoyé dans son pays sous l’Immigration Act alors que l’ordre de la cour concernait la Deportation Act et Extradition Act.

Le ministre a aussi expliqué qu’il y avait un « Red Notice » d’Interpol à l’encontre de Peter Uricek et qu’il était catégorisé comme « Armed and Dangerous ». Selon les dires de Maneesh Gobin, ainsi qu’un communiqué du Bureau du Premier ministre émit après la conférence de presse, Peter Uricek, était recherché par les autorités Slovaques pour deux raisons, notamment « création, direction et soutien d’un groupe criminel pour lequel il encourt une peine d’emprisonnement de 5 à 10 ans et fabrication, détention ainsi que le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, de poisons ou de précurseurs, pour lesquels il encourt une peine d’emprisonnement de 20 à 25 ans ou la réclusion à perpétuité. »

À noter que Peter Uricek est reproché par la Slovaquie d’avoir fabriqué 480 kilos de méthamphétamine d’une valeur de 16.8 millions d’euros pour la période de 2015 à 2018.

« L’île Maurice n’est pas et ne sera jamais un refuge pour trafiquant » a martelé Maneesh Gobin.

Facebook Comments