Avec la fin de la trêve internationale, la Ligue 1 reprenait ses droits avec le fameux Derby du Nord et cette confrontation entre Lille et Lens, ce vendredi. Dans la mesure où seul un petit point les séparait au classement avant le coup d’envoi de cette 27ᵉ journée, l’enjeu était de taille pour deux équipes qui comptaient se battre bec et ongles pour accrocher les trois points et rester au contact des places qualificatives pour la Ligue des champions, à huit journées du terme de la saison. Privé de Khusanov, Machado ou encore Gradit, Franck Haise réalisait un choix fort en titularisant Saïd au détriment de Wahi. En face, Paulo Fonseca se passait des services d’Umtiti, Gomes, Ilic et Morais, tous blessés.

Sous les yeux des 50 000 spectateurs présents au stade Pierre-Mauroy, les Dogues plantaient le décor d’entrée de jeu. Tandis que Lens semblait avoir plus de maîtrise dans le jeu sans être véritablement dangereux, le LOSC prenait les devants sur sa première offensive. Trouvé dans la profondeur par Bentaleb, Zhegrova fixait Medina avant d’ajuster Samba d’un tir du gauche (1 – 0, 9ᵉ). En confiance après son ouverture du score, le Kosovar initiait une action côté gauche en éliminant Chavez d’un petit pont avant de servir Santos. Lancé dans la surface, Haraldsson coupait le centre du Brésilien d’une volée, contrée par Aguilar (15ᵉ). Au sortir d’un premier quart d’heure à l’avantage d’une équipe lilloise plus conquérante dans les duels, Lens parvenait à remettre un peu le pied sur le ballon pour espérer bousculer son adversaire.

Lens a répondu tardivement au LOSC…

Trop brouillon et peu inspiré, le club artésien jouait à se faire peur à l’image d’un dégagement trop tardif de Samba devant David avant que Medina ne passe proche de l’exclusion suite à un tacle sur Zhegrova, finalement épargné par le VAR (35ᵉ). Au terme d’un premier acte haché, Lille menait la danse à la pause grâce à un grand Zhegrova. Bien trop discret, offensivement, Lens était attendu au tournant en seconde période. Prêts à en découdre, les Sang et Or revenaient avec de meilleures intentions lors du second acte. Un peu plus agressif, les Lensois éprouvaient, malgré tout, des difficultés à contourner un bloc défensif lillois discipliné. Avec un jeu plus fluide, Lille n’avait, de son côté, aucun mal à remonter le ballon pour procéder en contre et faire douter son adversaire. Lancé sur le flanc gauche, Gudmundsson réussissait à éliminer Frankowski avant de se présenter devant Samba. Si le Suédois butait sur le portier lensois, Zhegrova était à l’affût pour pousser le ballon dans le but vide (2 – 0, 60ᵉ).

Récompensé pour sa grosse débauche d’énergie depuis le coup d’envoi, le Kosovar s’offrait un doublé et permettait à Lille d’enfoncer le clou. Frustrés par la tournure des événements, les Lensois multipliaient les fautes et la tension montait d’un cran sur le pré. Aux abords du dernier quart d’heure, Lens parvenait enfin à trouver le cadre de Chevalier. Tranquille jusqu’ici, le gardien lillois répondait présent en détournant une tête de Sotoca (77ᵉ). Jouant sa carte à fond, Lens poussait et réduisait la marque grâce à Elye Wahi. Fraîchement entré en jeu, l’attaquant lensois profitait d’une récupération haute de Medina pour se distinguer à l’opposé en glissant le ballon entre les jambes de Chevalier (2 – 1, 78ᵉ). Le suspense totalement relancé, Lille faisait le dos rond, à l’image du retour salvateur de Yoro dans les pieds de Pereira Da Costa (89ᵉ), pour préserver son court avantage. Si Cabella manquait l’opportunité de tuer le match (90ᵉ+5), Lille parvenait malgré tout à s’imposer. Au classement, les Dogues réalisent la belle opération de la soirée en grimpant au troisième rang. En face, les Sang et Or enchaînent avec une deuxième défaite consécutive et restent bloqués à la sixième place.

Source : Foot Mercato

Facebook Comments