L’ICTA et la Banque de Maurice ont signé, ce mercredi, un protocole d’accord (MOU). Ce protocole d’accord couvre, entre autres, la coopération entre les deux autorités de régulation dans le domaine des services financiers numériques. Le protocole d’accord se concentre également sur la monnaie électronique et les services fournis par des prestataires de services de paiement agréés en vertu de la loi sur les systèmes de paiement nationaux.

L’initiative entre les deux institutions fait suite aux récents amendements apportés à la loi bancaire par le biais de la loi de 2020 sur la finance (dispositions diverses) qui charge la Banque de Maurice d’autoriser les banques numériques à fournir des services financiers numériques. Le protocole d’entente est important dans un contexte où les services financiers numériques sont fournis via le réseau de télécommunication.

Le protocole d’entente permettra également aux deux organismes de réglementation de partager leurs connaissances, y compris informations et expertise technique et assurer l’intégrité, la sécurité, la stabilité et la résilience des participants et la protection des utilisateurs finaux en ce qui concerne la fourniture de services financiers via le réseau de télécommunications à Maurice. Le protocole d’entente contribuera en outre à l’identification, à l’atténuation et au traitement et au confinement rapides des problèmes et incidents de sécurité, et contribuera à lutter contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la fraude.

Le protocole d’accord a été signé par Dick Ng Sui Wa, président de l’ICTA et par Mardayah Kona Yerukunondu, premier vice-gouverneur de la Banque de Maurice, en présence de Harvesh Kumar Seegolam, gouverneur de la Banque de Maurice, lors d’une cérémonie tenue à la banque centrale.

Facebook Comments