Un important incendie s’est déclaré ce dimanche 2 janvier au siège du Parlement sud-africain, au Cap. “Le toit a pris feu et le bâtiment de l’Assemblée nationale est également en feu”, a déclaré ce matin un porte-parole des services de secours de la ville, qui ont demandé des renforts sur place. “L’incendie n’est pas maîtrisé et des fissures dans les murs du bâtiment ont été signalées”, a-t-il ajouté.

L’incendie s’est déclaré aux alentours de 5 heures (heure locale). En début de matinée, des flammes et une épaisse colonne de fumée sont visibles au-dessus du bâtiment. “Le feu est monté actuellement au troisième étage, les premiers éléments indiquent qu’il a démarré dans les bureaux avant de se propager vers le gymnase”, ont précisé les secours.

Une équipe de trente pompiers arrivée en premier sur place a lutté contre les flammes pendant plusieurs heures avant de devoir reculer face à l’intensité de l’incendie, et d’appeler des renforts. Environ 80 pompiers sont sur le terrain à la mi-journée. Certains tentent, munis d’une lance à eau du haut d’une grue, de calmer le feu. Les forces de sécurité craignent que le feu ne se propage rapidement dans ces vieilles salles ornées de riches tapis et rideaux.

L’origine du feu encore inconnue

L’actuelle “Assemblée nationale est pour l’instant en sécurité”, a déclaré sur place à la presse l’ancienne maire du Cap et actuelle ministre, Patricia de Lille. Les équipes de secours “contrôlent la situation”, a-t-elle assuré. Aucun bilan n’a été donné et l’origine de l’incendie n’est pas encore connue. Les rues du quartier huppé ont été rapidement bouclées.

La ville du Cap a déjà été victime d’un important incendie en avril dernier. Un feu sur la Montagne de la Table surplombant la ville côtière s’était propagé et avait détruit des trésors de la bibliothèque de la prestigieuse Cape Town University en contrebas.

Source : France TV Info

Facebook Comments