Le ministre de l’Environnement Kavi Ramano met en garde contre l’utilisation d’engrais chimiques et de leurs effets néfastes sur la santé et l’environnement. Il a donc encouragé les agriculteurs à se tourner vers d’autres options telles que les composts organiques. C’était lors de la mise en place d’un plan d’action pilote pour la production de biogaz à partir de déchets animaux, vendredi dernier, à FAREI Farmer Training School à Wooton.

Le fumier animal traité, a-t-il précisé, est un choix accessible à tous et relativement bon marché. Kavi Ramano en a souligné les avantages pour la préservation de la biodiversité. « Le secteur agricole peut devenir un moteur pour le développement durable et pour la croissance d’une économie circulaire », a précisé le ministre de l’Environnement.
En ce qui concerne la gestion des déchets solides, le ministre a indiqué que la valeur maximale devrait être extraite des déchets par le recyclage. Il a souligné que chaque année, quelque 540 000 tonnes de déchets sont éliminées à Mare-Chicose, dont environ 50 à 60 % peuvent être recyclés et utilisés pour produire du compost.

Également présent à Wooton, le chef de la délégation de l’Union européenne (UE) à Maurice, Vincent Degert. Le ministre Kavi Ramano a exprimé sa gratitude envers l’UE et aux Nations unies pour l’aide financière et technique fournie à Maurice afin de soutenir les efforts du gouvernement pour accélérer la transition du pays vers une économie verte et pour atteindre un développement durable.

Facebook Comments