Réouverture des frontières

Après plusieurs mois de fermeture, la réouverture de nos frontières a finalement eu lieu le 15 juillet dernier. Les différents secteurs directement ou indirectement liés au tourisme s’activent pour accueillir à nouveau des clients. Si ce premier pas représente une bonne remise en route, quels en sont les enjeux ?

Pour le Dr Bhavish Jugurnath, économiste, “le tourisme est l’un des secteurs qui apportent plus de Forex, c’est-à-dire de monnaie étrangère, représentant plus de 40 % de devises. Les tour-opérateurs, boutiques touristiques entre autres représentent indirectement plus de 45% des emplois à Maurice, très affecté par la fermeture.”

“Avec la réouverture devenue réalité, l’enjeu est la relance. Le gagne-pain de Maurice est le tourisme. La réouverture est le point déterminant de la relance et de la croissance de l’économie mauricienne”, ajoute l’économiste.

Le Dr Bhavish reste optimiste sur le fait, “qu’avec la réouverture qui est une lueur d’espoir, le tourisme sauvegardera les emplois dans les secteurs de l’hôtellerie, du transport et des activités de loisirs entre autres. Ces secteurs sont dépendants de la réouverture de nos frontières.”

“Je pense aussi qu’avec la nouvelle donne, on pourra ne pas dépasser les 9,2% de chômeurs à Maurice. Si la réouverture avait été renvoyée, le taux de chômage dépasserait les 10%, ce qui aurait provoqué selon plusieurs de mes confrères une crise sociale”, conclut-il.

Facebook Comments